L’événement :

 

Concert - House of Echo

Dimanche 14 août 2016 - 21h

Enzo CARNIEL, piano

Marc-Antoine PERRIO, guitare

Simon TAILLEU, contrebasse

Ariel TESSIER, batterie


« Du néant naît un son à peine perceptible. Un souffle qui petit à petit prend de l'ampleur pour éclore en note délicate… » jusqu’à « La dernière note vacille, tombe, s'éteint. De l'extinction musicale naît le néant… », « quatre orfèvres du son, quatre talents, quatre chercheurs qui happent littéralement l’auditoire dans un univers hypnotique sur fond de trame poétique. » (D’après Hugues Castan)


Tarifs & Abonnement : 12 € / réduit (sur présentation d’un justificatif de moins de 3 mois) : 12 à 18 ans, étudiants, chômeurs, minima sociaux, intermittents du spectacle 6 € / moins de 12 ans gratuit / abonnement 8 € (voir conditions)


Créé en 2012 par le pianiste Enzo Carniel et le guitariste Marc-Antoine Perrio, le groupe House of Echo est la convergence de l’improvisation libre et du jazz qui se mêlent et se confondent grâce à la personnalité de chaque musicien. Issus du CNSM de Paris, les musiciens explorent une musique polymorphe, sans limite et sans compromis. Ayant une attention particulière sur l’importance du silence dans la musique, HoE construit sur de longues plages, l’architecture nécessaire à l’émergence d’une musique personnelle, représentative du jazz d’aujourd’hui.

House of Echo

Jazz à Vienne 2015, le 6 juillet

« Attention Talent ! Le pianiste Enzo Carniel est accompagné de son guitariste déjà fétiche Marc-Antoine Perrio (que l'on retrouvera au sein de l'orchestre de Laurent Cugny un peu plus tard) et de Simon Tailleu à la contrebasse et Ariel Tessier à la batterie. quatre jeune qui vont croquer le monde. Leur répertoire provient de l'album "House of echo" ou de compositions du guitariste comme Illyados qui convient bien à la chaleur ambiante. Un peu comme avec Colin Vallon la semaine précédente, le quartet nous entraine dans ses univers où la guitare très maîtrisée crée une atmosphère onirique propice à la méditation et l'intériorisation. Haiku qui commence comme une plume au piano sera le prétexte à de longues plages d'improvisation collectives complètement construites et cohérentes. Ce quartet  est en fusion à chaque instant  nous offrant des rythmes et des intensités subtiles qui dès la première écoute génère l'addiction. Un nouveau bijou découvert à Cybèle. » Jazz-Rhône-Alpes.com

Écouter Haïku


Enzo Carniel

Enzo Carniel est un pianiste de jazz originaire du Var né en 1987. Il commence l'étude du piano classique et découvre le jazz pendant l'adolescence. Après cinq années de Médecine à la Faculté de Marseille, il décide de se consacrer entièrement à cette musique. Il est médaillé en 2009 au CNR de Marseille. Il a rejoint depuis le Conservatoire National Supérieur de Musique Paris dans la classe de Jazz et Musiques improvisées, s’oriente en parallèle en trio et solo et se passionne également pour la musique contemporaine, la composition et l'arrangement. En 2010, devant un public conquis, il remporte le prix du soliste du Tremplin Jazz à Porquerolles.
Il est à l'origine du quartet "House of Echo".

Influencé par Paul Bley, Monk et Jarrett il tente d'explorer les palettes sonores et les possibilités intrinsèques du piano.
Il s'est produit dans divers festival comme le Festival de Tanger au Maroc, le festival Éclat d'Émail à Limoges, le festival de Jazz à Porquerolles, Le festival d'Avignon, le festival d'Art Lyrique d'Aix en Provence...

Il a entre autres participé aux émissions de Radio France le "Matin des musiciens" d'Arnaud Merlin, "À l'improviste" d'Anne Montaron sur France Musique, "le Rendez vous" sur France Culture.
En 2013, Enzo Carniel reçoit le premier prix du CNSM de Paris.

Il poursuit sa carrière en se produisant dans les festivals de jazz Français et dans les clubs parisiens comme le Sunset-Sunside, le Duc des lombards, …
Il s'est produit avec André Ceccarelli, Nicolas Folmer, Christophe LeLoiL, Raphaël Imbert, Riccardo Del Fra, et d'autres musiciens de la scène européenne.

Pour mémoire : Enzo était l'invité de banon.culture le 8 août 2015 pour un excellent concert solo « Erosions », à la suite duquel il a été décidé de faire connaître une autre facette de son travail.


Marc-Antoine Perrio

Né en 1986, Marc-Antoine commence la guitare à l'âge de 7 ans. Après avoir obtenu son DEM de guitare classique au CRR de Saint-Etienne, il entre dans la classe d'Alberto Ponce à l’École Normale de Musique de Paris. Il obtiendra à l'issue de ces deux années d'étude auprès du maître une licence de Concertiste à l'unanimité avec félicitations du jury. Parallèlement à ses études de musique classique il se passionne pour d'autres musiques (Hip Hop, Experimental, Drone, Electro, Rock, etc.)

Cette ouverture l'amène vers l'improvisation et le Jazz. Dès lors il joue et compose dans diverses formations en région Rhône Alpes. Après un bref passage aux CRR de Lyon, il entre au CRR de Paris dans le département jazz et part donc s’installer à la capitale. Il a alors l'occasion d'étudier pendant 2 ans avec des professeurs tels que Emil Spanyi, Pierre Bertrand, Manu Codjia, Jean-Charles Richard, Corinne Schneider.

Ce cursus lui permet aussi de bénéficier de précieux conseils au sein de master classes et de ses propres rencontres (Mike Moreno, Dave Liebman, Aaron Parks, Marc Ducret, Christophe Monniot, Jason Palmer, Dan Pratt… pour n'en citer que quelques-uns). À l'issue de ces deux années, Marc-Antoine obtient son diplôme à l'unanimité et félicitations du jury.

Il collabore au sein de diverses formations en sideman (avec Nicolas Moreaux, Olivier Boger, Karl Jannuska, Pierre Perchaud, Logan Richardson, Leonardo Montana, Tony Tixier, Gautier Guarrigue, Nicolas Charlier, Anne Paceo, Boris Blanchet, Armel Dupas, Andreas Polyzogopoulos, Joachim Govin, Antoine Paganotti, Mauro Gargano, Toine Thys, Simon Tailleu, Dré Pallemaerts etc... Ou en leader avec TWNSHP! (Ovni Drone Jazz), 1r1s (Rock Indé), PinnochioO (Jazz moderne), House of Echo (Quartet codirigé avec Enzo Carniel), ou encore un projet folk avec Isabel Sorling produit par Ibrahim Maalouf ou un duo avec le pianiste Tony Tixier. Marc-Antoine fait aussi partie du groupe Beau Women anciennement appellé DAD (rock indé franco/canadien) et prépare un nouvel album (où il apparait aussi en tant que chanteur) en collaboration avec Xavier Gignoux et Nicolas Charlier sous le nom de Setter Gordon. Ces divers projets lui donne l'occasion de se produire en France et en Europe (Jazz à Vienne, Jazz in Marciac, La Cigale, Duc des Lombards, Sunside, Bus Palladium, Teatro Nuovo de Milan, Alavastron Athènes, Festiwal Kultur Swiata de Gdansk etc.) Dans l'ensemble de ces musiques, Marc-Antoine trouve un espace d'expression pour différents modes de compositions. Il affirme son esthétique, nourrissant dans son écriture et dans son jeu une curiosité et une envie perpétuelle d'avancer.


Simon Tailleu

Contrebasse, basse acoustique, basse électrique

Issu de la jeune génération des jazzmen marseillais, ce jeune virtuose, né en 1983 à Martigues, a déjà obtenu un Premier Prix à l’IMFP (Institut Musical de Formation Professionnelle) de Salon de Provence avec Michel Zénino, André Villegier, Mario Stanchev, doublé d’une médaille d’or au CNR de Marseille. Son sens du « rebond » caractéristique de la pulsation jazz et la sûreté de son tempo en font un accompagnateur prisé dans de multiples contextes, du be bop au Jazz moderne (In & Out le Big, Octet de Sylvia VERSINI, 4te de Michel BARROT) en passant par l’électro-jazz (Namasté!). Admis dans la classe de Jazz du CNSM de Paris en 2006, il est membre du Newtopia Project lauréat du concours Jazz à la Défense en 2005, du 4tet In & Out qui a également trusté la plupart des prix du même concours en 2006 !

Joue (ou a joué) avec : Dre Palmmears, Olivier Témime, Eric Lelann, Rick Margiza, Hugo Lipi, Nicolas Folmer, Pierric Pedron, Rémi Vignolo, Walter Smith III, Ambrose Akimnusire, Marcus Gilmore, Gérald Cleaver, Tomy Craine, Yaron Herman, Michel Portal, Newtopia (Raphael Imbert), In&Out (Cyril Benhamou), Stéphane Belmondo, Rémi Vignolo, Hugo Lipi, Mourad Benhammou, Thomas EnCoh…


Ariel Tessier

Né en 1987 à Pau, Ariel Tessier commence l’apprentissage de la batterie dès l’âge de six ans avec Michel Bonnet. Il entreprend également à douze ans des études de percussions classiques au conservatoire de Pau dans la classe de Patrick Guise et de Francis Brana, où il obtient un prix de percussions classiques, décerné à l’unanimité en mai 2007. Parallèlement, il commence l’étude de la batterie jazz à seize ans. Dès lors, passionné par cette musique, il parfait son apprentissage grâce aux cours de Georges Paczynski.

Après avoir obtenu une licence de Chimie à l’université de Pau en 2008, il se consacre à temps plein à la musique en suivant les cours de la classe jazz du CRR de Paris. Il y étudie la batterie avec Joe Quitzke et se produit dans des formations de styles variés. Il obtient son DEM de jazz au CRR de Paris avec la mention très bien et les félicitations du jury à l’unanimité.

En février 2010, il entre au CNSM de Paris en cycle supérieur dans la classe de jazz dirigée par Riccardo Del Fra. En juin 2011, il participe à l’IASJ meeting, réunissant les plus grandes écoles de jazz internationales, pour des master classes et concerts. Ariel Tessier a obtenu le deuxième prix d’instrumentiste au concours de Jazz à la Défense et le premier prix de soliste au tremplin des Trophées du Sunside 2011.

Retour page précédenteDe_banon.culture_-_Exposition_Par-dela_le_mur_-_Evenements_associes_-_Rappel.htmlDe_banon.culture_-_Exposition_Par-dela_le_mur_-_Evenements_associes_-_Rappel.htmlshapeimage_3_link_0